6 questions essentielles à se poser avant de quitter son entreprise pour une autre.

Au regard du marché de l’emploi, devoir choisir entre deux postes est un luxe plus qu’un problème. Mais cela peut pourtant devenir un sacré casse-tête si l’on observe les conséquences de chacune des options.

N’hésitez donc pas à vous poser les six questions suivantes :

1. Est-ce vraiment un meilleur job, ou juste une volonté de fuir ?

Nombreux sont les travailleurs se sentant englués dans une fonction qu’ils trouvent peu épanouissante. Certains saisissent la première chance venue pour s’en échapper, sans réfléchir.

Grosse erreur… Pour prendre une décision sensée, vous devez savoir ce qui vous attire dans cette nouvelle opportunité. Et non pas vous fonder sur ce que vous détestez dans votre entreprise actuelle.

Identifiez donc vos éventuels nouveaux avantages avant de vous engager. Il serait dommage de replonger dans une aventure qui ne vous plait guère.

2. Sais-je vraiment dans quoi je me lance ?

Recevoir une proposition d’emploi est flatteur. Et les recruteurs n’hésitent pas à enjoliver, voire survendre leur entreprise lorsqu’ils sont déterminés à vous engager. Il est donc naturel de se construire une image idyllique de la situation qui vous attend.

Si l’herbe peut paraître plus verte ailleurs, vous devez malgré tout faire vos petits devoirs : inspectez sur la santé financière de l’entreprise, sa stabilité, sa culture, ses patrons… Commencez par Internet, interrogez votre réseau etc.

Si des questions surgissent au cours de ces recherches, n’hésitez pas à les poser au recruteur pour clarifier la situation.

3. Serai-je payé à ma juste valeur ?

Ne commettez pas l’erreur de comparer uniquement la proposition reçue à votre salaire actuel. Celui-ci n’est pas toujours le meilleur étalon : vous êtes peut-être sous-payé sans le savoir.

Recherchez le salaire moyen pour votre fonction, suivant votre expérience, votre région géographique, etc.

4. Au final, quels seront mes avantages ?

Le salaire compte. Beaucoup. Mais il ne faut pas se focaliser sur ce seul élément. Une entreprise peut également se montrer généreuse par d’autres moyens : plans de pension, bonus, paie sur 14 mois…

Et d’autres détails comme des jours de congés supplémentaires ou la possibilité de travailler à la maison peuvent également peser dans la balance. Cela ne remplira pas votre portefeuille mais vous rendra peut-être un peu plus heureux…

5. Dans quelle entreprise pourrai-je le mieux grandir ?

Vous êtes le principal acteur de votre carrière professionnelle. Mais un bon employeur peut y jouer un rôle capital. Pouvoir suivre des formations, aller à des conférences ou des séminaires font par exemple partie des possibilités qui vous permettront d’avancer.

Idéalement, vous souhaitez travailler pour une entreprise qui s’engage à vous aider à enrichir vos compétences tout en progressant en son sein. Soyez stratégique, pensez au long terme avant de changer d’employeur. L’argent est important, mais votre développement professionnel devrait également être une priorité.

6. La peur conduit-elle ma décision ?

S’accrocher au confort du statut quo équivaut à jouer pour ne pas perdre. Ne laissez donc pas la peur vous retenir au moment d’accepter une nouvelle fonction.

Cette décision implique un certain degré de prise de risque. Mais pour réussir, il faut parfois arrêter de tergiverser, faire confiance à son intuition et foncer vers une nouvelle opportunité.

Jobat.be

Mis en ligne le 17 septembre 2014.