Hausse des échanges économiques entre les pays du Golfe et l’Afrique

Selon un rapport publié par le cabinet d’étude l’Economist Intelligence Unit, les échanges économiques des pays du Golfe avec l’Afrique sont en forte hausse.

Les pays du Golfe poursuivent leur conquête de l’Afrique. Selon un rapport publié par le cabinet d’étude Economist Intelligence Unit (EIU), les échanges économiques des pays du Golfe avec l’Afrique sont en forte hausse, rapporte, ce mardi, l’Agence de presse sénégalaise (APS). Un rapport rédigé en collaboration avec Falcon and Associates, présenté comme une agence de conseil en stratégie travaillant au nom de la classe dirigeante de Dubaï et Economist Intelligence Unit comme « le leader mondial en matière de veille économique ».

Ce rapport, intitulé GCC Trade and Investment Flows (Flux commerciaux et d’investissement du CCG), « explore les liens économiques du CCG avec chaque région du monde et identifie les principaux moteurs de croissance », selon l’APS. Ce rapport indique que les pays du Golfe renforcent leur présence en Afrique par secteur et par zone géographique.

Une étude qui fait suite au Forum mondial des affaires en Afrique, Africa Global Business Forum ( AGBF), organisé en octobre 2014, à Dubaï, par la Chambre de commerce et d’industrie de Dubaï. Quelque 1 000 représentants venus de 62 pays y avaient pris part. Lors de la rencontre, les discussions ont porté « sur les moyens d’encourager les opportunités d’investissement et la promotion du développement durable en Afrique ».

Dubaï et les Émirats Arabes Unis ont multiplié, ces dernières années, les investissements en Afrique. Selon le rapport, en 2014, l’Investment Corporation of Dubai (ICD) a signé un accord de 300 millions USD avec le milliardaire nigérian Dangote Cement, en Afrique de l’Ouest, et acheté une participation significative dans le capital de Kerzner International. En 2014 toujours, le groupe Jumeirah, basé à Dubaï, a étendu ses activités à l’Afrique du Nord avec une convention de direction à Maurice. De même, la compagnie aérienne Emirates, qui opère déjà plus de 160 vols hebdomadaires vers l’Afrique, a récemment passé un accord avec TAAG Angola Airlines pour améliorer les correspondances à destination de l’Afrique Centrale et du Sud. Sans compter que le tribunal de Dubaï International Financial Centre (DIFC) a signé son premier protocole avec son homologue de la Cour suprême du Kenya, afin de renforcer le cadre légal et permettre des investissements plus sûrs.

Afrik.com