Le Gabon rejoint l'Africa Finance Corporation

LAGOS, 1er septembre 2015-/African Media Agency (AMA)/-Le Gabon est le dernier pays à devenir membre de l'Africa Finance Corporation (AFC), après avoir signé cette semaine à Libreville l'Instrument d'adhésion et l'Acceptation de la qualité de membre de l'organisation.

Le Gabon est le 10e pays à rejoindre l'AFC. Les autres États membres comprennent :le Cap-Vert, le Tchad, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Guinée, le Liberia, le Nigeria, la Sierra-Leone et la Gambie.

Le Gabon possède une abondance de ressources naturelles. Des industries pétrolières, de bois et de manganèse y sont établies depuis longtemps. On y trouve également l'un des plus grands gisements de minerai de fer au monde. Cependant, les infrastructures limitées ont freiné le développement économique récent du pays. L'AFC vise à répondre aux besoins les plus urgents du Gabon, dans les secteurs du transport, des ressources naturelles et de l'énergie, entre autres, pour aider le pays à atteindre son potentiel de croissance et à obtenir la diversification de son PIB et de ses sources de revenus.

Comme pour tous les autres États membres, l'adhésion du Gabon permet à l'AFC de bénéficier d'un statut de créancier privilégié dans le pays, entraînant une diminution du risque d'investissement de l'AFC et permettant à l'organisation de fournir des solutions de financement plus compétitives.

En tout, la société a investi plus de 2,5 milliards USD pour des projets dans 22 pays africains et partage son expertise en matière de financement et de développement de projet dans une grande gamme de secteurs y compris l'énergie, les télécommunications, le transport et la logistique, les ressources naturelles et les industries lourdes.

M. Régis Immongault, ministre de l'Économie, République du Gabon a déclaré : « Je suis ravi de pouvoir officialiser l'adhésion du Gabon à l'Africa Finance Corporation, une organisation qui favorise la croissance et le développement des infrastructures dans le continent. Les excellents résultats de la société démontrent sa capacité à travailler avec les gouvernements et les institutions du secteur privé afin de fournir des solutions de financement novatrices pour des projets couvrant une grande variété de secteurs ».

M. Andrew Alli, président-directeur général de l'AFC, a souhaité la bienvenue au Gabon qui rejoint les autres membres de l'organisation. « Au sein de l'AFC, nous sommes déterminés à financer et développer les infrastructures de façon proactive, là où le besoin se fait le plus sentir. Nous nous réjouissons de l'engagement du Gabon envers le développement et le soutien des investissements en matière d'infrastructures, afin d'atteindre cet objectif. Les grandes ressources naturelles du Gabon, l'abondance de terres et l'industrie agricole en développement ont un grand potentiel, pour une croissance durable et pour la diversification, à condition que les infrastructure appropriées nécessaires soient mises en place. Nous souhaitons apporter une contribution significative en ce sens. »

« En renforçant notre présence et en accueillant davantage de pays en tant que membres de l'organisation, l'AFC peut répondre à davantage de besoins urgents en infrastructures du continent et jeter les bases d'un développement économique solide en Afrique. »

www.alwihdainfo.com