Création d’entreprise : les séniors, de serial entrepreneurs

ReKrute.com_Creation_d_entreprise_les_seniors_de_serial_entrepreneurs
 
 

La promotion et l’encouragement de l'entrepreneuriat représente aujourd’hui un vecteur fondamental dans la politique économique du pays. En effet, plusieurs organismes tels que les incubateurs permettent aujourd’hui à des jeunes marocains de concrétiser leurs idées et de se lancer dans la création d’entreprise.
ReKrute a réalisé une enquête sur l’entreprenariat au Maroc, pour en connaitre les motivations et les freins. Étant donné que le 8 Mars est la journée internationale des droits de la femme, nous avons jugé intéressant de relier le sujet à la femme marocaine.

652 personnes ont répondu à l’enquête. La population est majoritairement masculine, et est plutôt jeune (50% des répondants ont entre 25 et 34 ans, et 1 répondant sur quatre est âgé de moins de 25 ans).
A travers cette enquête, nous avons pu ressortir de grandes tendances, notamment :

1- Les expérimentés de plus de 15 ans d’expérience créent plus d’entreprises que les jeunes actifs


54% des répondants ayant plus de 15 ans d'expérience contre 6% des plus jeunes. Plus les marocains prennent de l’âge, plus ils envisagent la création d’entreprise. Après des années de salariat, ils veulent gérer leur propre entreprise et être patrons. 40% des 45-54 ans et 54% des 55 ans et plus ont déjà créé leur société. De plus, ils considèrent qu’ils ont suffisamment
Les jeunes quant à eux ne sont pas attirés par l’entreprenariat (59% des moins de 25 ans), leur manque d’expérience ne les encourage peut-être pas à créer une société. Ils attendent donc d’acquérir plus d’expérience pour se lancer et donner vie à leurs idées, d’autant plus qu’il n’est pas particulièrement facile d’accéder au financement en étant jeune : les établissements de crédit sont réticents à l’idée de financer dans les projets de jeunes profils.

2- Les hommes sont plus enclins à se lancer dans l’entreprenariat.


18% des hommes interrogés ont déjà créé leur propre entreprise, contre seulement 5% des femmes. 49% des hommes n’ont jamais envisagé de se lancer dans l’entreprenariat, contre 56% des femmes. Qu’ils soient hommes ou femmes, la raison pour laquelle les marocains ne se lancent pas dans l’entreprenariat est le manque de moyens et de financement. Le constat reste unanime de manière générale, à l’exception d’une raison, la peur de l’échec et du risque. En effet, une différence de 10 points est notée (30% pour les femmes contre 20% pour les hommes). Les hommes ont plus le goût du risque et n’ont pas peur de relever des challenge, tandis que les femmes sont réticentes à l’idée de courir des risques en créant leur propre entreprise.


Découvrez l’enquête réalisée par Rekrute.com sur l'entreprenariat au Maroc