L’entreprenariat féminin : Etat des lieux, motivations, ambitions et enjeux

ReKrute.com_Entreprenariat_féminin
 


Résidence de France - Rabat

Jeudi 15 mars 2018 de 13h00 à 17h00

SYNTHESE DES QUESTIONS POSEES AU PUBLIC DURANT LA RENCONTRE



A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes et pour la 8ème édition, l’Ambassade de France au Maroc et les femmes conseillères du commerce extérieur français (CCEF), ont organisé une rencontre entre représentants d’entreprises françaises et marocaines consacrée, cette année, à l’entreprenariat au féminin.

Les intervenantes ont d’abord fait le point de la situation au Maroc et ailleurs. Elles ont ensuite débattu des motivations et des ambitions des femmes qui décident de créer leur entreprise, sans occulter les difficultés rencontrées. Elles ont également abordé les enjeux de l’entreprenariat féminin dans le monde économique actuel.

Au début de la rencontre, il a été demandé à chaque participant(e) de répondre aux deux questions suivantes :

• Comment donner envie aux femmes d’entreprendre ?
• Quels sont les facteurs clés de succès de l’entreprenariat féminin ?

Les réponses collectées sont synthétisées ci-dessous.

Concernant la première question « Comment donner envie aux femmes d’entreprendre ? », beaucoup des suggestions récoltées ont porté sur l’éducation. Il a ainsi été proposé d’inculquer l’idée aux petites filles dès leur plus jeune âge, à la maison comme à l’école, qu’une femme peut aussi bien entreprendre qu’un homme. Il a également été proposé de briser les tabous, d’encourager et de soutenir les femmes en leur montrant des exemples d’autres femmes, en mettant en exergue des modèles, des femmes qui ont eu une brillante carrière, qui ont réussi et, parfois, malgré de grands obstacles. Dans le prolongement de cette idée, valoriser l’entreprenariat féminin dans les médias a été considéré comme un facteur pouvant pousser un certain nombre de femmes à s’identifier et à s’engager dans une aventure de création d’entreprise. L’importance du mentoring a également été soulignée puisqu’il désigne une relation interpersonnelle de soutien, d'échanges et d'apprentissage, dans laquelle une personne d'expérience offre son expertise dans le but de favoriser le développement d'une autre personne et ce, pour atteindre des objectifs professionnels. L’accompagnement dans les démarches administratives relatives à la création d’entreprise a également été évoqué. Enfin, accorder des bourses de mérites spécifiquement féminines est une idée qui est ressortie dans le sens où une telle action pourrait motiver certaines jeunes femmes ou jeunes lauréates à entreprendre.

Concernant la deuxième question relative aux facteurs clés de succès de l’entreprenariat féminin, les suggestions étaient assez unanimes quant au fait que la femme doit faire preuve de persévérance, d’enthousiasme, de patience, de passion, d’engagement, de courage et parfois même de « rage » pour faire aboutir et réussir son projet. La question de la confiance en soi et en ses capacités et le fait d’oser se lancer sont également des facteurs qui ont été cités de façon récurrente.
Il a également été jugé nécessaire d’avoir un environnement familial favorable de même que des idées innovantes afin de se différencier dans sa proposition de valeur. La facilitation de l’accès au financement est un facteur qui a également été mis en exergue, la création de communautés d’entraide aussi. Cela rejoint d’ailleurs l’idée du mentoring citée ci-dessus.
Enfin, il est à noter que certain(e)s participant(e)s ont estimé qu’il n’y avait pas réellement de différences entre femmes et hommes et qu’il y avait simplement lieu de faire face à des difficultés communes, faire ce qu’il y à faire sans se poser trop de questions… 

Découvrez l’enquête réalisée par Rekrute.com sur l'entreprenariat au Maroc