Tunisie : La Banque Zitouna ouvrira à la fin du 1er trimestre 2010

Depuis l’obtention de l’agrément fin décembre 2008, le fondateur et promoteur de Banque Zitouna, Mohamed Sakher E Elmateri, Président du Groupe Princesse Elmateri Holding, a mobilisé tous les moyens humains, techniques et financiers nécessaires pour réussir ce projet : « Avec un objectif de lancement de la banque au premier trimestre 2010, nous avons voulu doter ce projet de tous les atouts nécessaires à sa réussite et ce, en faisant appel aux meilleures expertises internationales en matière de création et de lancement de nouvelles banques et principalement celles spécialisées dans la Finance islamique » souligne Mohamed Sakher Elmateri.

Des services financiers, modernes et conformes à la finance islamique.

La dénomination choisie pour ce nouvel établissement financier, Banque Zitouna, qui viendra enrichir la place financière tunisienne, témoigne, selon ses dirigeants, de son attachement aux racines d’un pays où l’olivier est un symbole, économique culturel et historique et exprime dans la signature du logo, sa volonté de partager ses valeurs et ses convictions avec ses clients. Mais Banque Zitouna est aussi une confirmation des orientations du gouvernement tunisien en matière de consolidation du dispositif bancaire et financier en vue d’appuyer et soutenir les entreprises et les investisseurs tunisiens et internationaux ayant choisi la Tunisie pour développer de leurs activités. Banque Zitouna se veut aussi être une banque tunisienne à forte responsabilité sociétale, ayant vocation à contribuer activement à l’expansion économique du pays en favorisant le recrutement des compétences tunisiennes et en attirant davantage, via ses différentes lignes de métiers, les fonds d’investissement et de placement spécialisés. Elle compte ainsi mettre à la disposition de sa clientèle (particuliers, professionnels, entreprises et institutionnels) de nouveaux services financiers et surtout un savoir-faire spécifique à la hauteur de leurs attentes. Les produits et services de la banque reposeront, selon nos informations, sur des techniques conformes à la Finance islamique et devraient ainsi pouvoir répondre à l’ensemble des besoins de sa clientèle tant en matière de financement (Mourabaha, Ijara…) qu’en matière d’épargne et de participation (Moudharaba, Mousharka…) ou encore pour les produits et services de base : gestion de compte, moyens de paiement. Tout cela, sans oublier la qualité de services que promet la nouvelle banque, grâce à un système d’information moderne et totalement intégré. Par la volonté de son fondateur, Banque Zitouna se veut une référence en matière d’innovation technologique et opte, dés le démarrage, pour la diversification des canaux de distribution, moyennant un service d’E-banking transactionnel complet et des Guichets Automatiques en Libre Service. Ce service viendra appuyer le réseau d’agences bancaires que la banque prépare fébrilement et qui devrait lui permettre de couvrir, dés les premières années, les principales villes du pays.

Les préparatifs vont très bon train et 2010 sera l’année de Zitouna.

La nouvelle banque dont le siège est situé dans la région du Lac 2 devrait entrer en fonction dès la fin du premier trimestre de l’année prochaine 2010. Banque Zitouna se prépare à cette échéance et s’entoure pour cela de compétences internationales. C’est ainsi que le cabinet McKinsey a été chargé de décliner les axes stratégiques en matière de positionnement et targeting, gouvernance et organisation, ainsi que pour l’établissement du business plan sur les prochaines années. La consultation qui a été faite auprès des meilleurs providers mondiaux de Global Banking (Temenos,Iflex, Delta , Path…) a aussi permis de retenir la solution «T 24 » de Temenos. Le challenge de Banque Zitouna est aujourd’hui de conduire le projet d’implémentation de son système d’information sur une période de 8 mois. Une équipe d’experts multidisciplinaires (informatique, comptable, commercial et maitrise d’ouvrage), disposant d’une riche expérience bancaire dans des banques en Tunisie et à l’étranger, a ainsi été constituée et y travaille. La banque a également fait appel au cabinet Altime Charles Riley pour l’accompagner dans la conduite du chantier informatique. Parallèlement au projet informatique, Banque Zitouna a déjà avancé sur différents sujets en matière d’identité visuelle et de charte graphique (avec l’assistance du cabinet international Ogilvy) de design et aménagement de ses agences bancaire, de développement des produits et services, de confection et montage juridique et de recrutement des collaborateurs. «Le projet dispose de forts atouts lui permettant d’avancer rapidement et à pas sûrs. Le challenge est certes important, mais la motivation et le dévouement de nos équipes nous laissent confiants et rassurés quant au bon déroulement de cette phase de création… », conclut Mohamed Sakher Elmateri.

Publié le 1er Septembre 2009

Mis en ligne le 4 Septembre 2009

African Manager