Recruteurs ou Chasseurs de Trésors ?

reKrute.com_Recruteurs_ou_Chasseurs_de_Trésors
 
Un recruteur n’est pas un directeur de casting, c’est avant tout un aventurier, qui à chaque mission, s’outille, planifie, source, sonde, creuse, questionne… des heures et des jours durant, avant de tomber sur la pépite tant désirée !

C’est Raphaël, nouveau chargé de recherche du cabinet, qui après une 1ère semaine de formation à l’approche directe (comprenez : la chasse de tête), s’exclame « J’ai l’impression de participer à un jeu de piste et d’être un chasseur de trésor !!! »

Oui… Exactement, bien vu !

Nous connaissions notre consultant en recrutement, notre recruteur, notre chasseur de têtes, notre « cueilleur éleveur » de talent, mais en fait… notre métier est bien de chasser le bon collaborateur ! Celui qui va « performer », celui qui va s’approprier son poste et amener son équipe et/ou son marché au-delà des espérances de son employeur !

Nous parlons bien là de pépites, de talents, de forces vives qu’il faut, une fois dans ses bras, chérir et faire grandir !!

Cette représentation de « chasseur au trésor », replace tout d’abord les candidats comme les acteurs principaux sur la scène du recrutement ; ce ne sont pas de simples cibles : ce sont nos vedettes !!!

1. Par ailleurs, cela implique une qualité essentielle du chasseur : l’Endurance !

Vous savez, cette force qui nous pousse à creuser, fouiller, enquêter …
Cet optimisme qui, contre vents et marées, nous force à rester sur le pont… face au vent… même sous la tempête, quand le vaisseau chavire, quand des vagues envahissent le pont… il y a toujours en nous une indescriptible conviction qui nous maintient debout, le regard au loin, l’oeil vissé sur notre longue vue à scruter encore et encore l’horizon…

« On y est presque, j’en suis certaine, on brule, cela ne peut pas être autrement. Il existe bien ? Il se cache bien quelque part ce talent qui s’ignore, celle ou celui qui ne sait pas que nous sommes à sa recherche, celle ou celui qui vaut de l’OR !!! »

Pour bien me faire comprendre, chers lecteurs et particulièrement vous : chers clients. Oui ! Je m’adresse à vous opérationnels et DRH, vous êtes certainement très loin d’imaginer le travail de fourmi que nous devons accomplir avant de pouvoir vous présenter des candidats « short listés ».

Le mieux est d’écouter une de nos chargées de recherche, Barbara.
Bonjour Barbara, selon toi, quelle est la compétence essentielle qui te permet de réussir, c’est à dire d’identifier et d’approcher des professionnels en poste, à l’écoute du marché et intéressés par nos opportunités ?
Réponse en image.



2. Recruter est un jeu de piste !

Un recruteur doit être pétri de compétences techniques et relationnelles, nous sommes bien d’accord sur ce point.
(Si besoin, petite séance de rattrapage avec deux billets précédents « Chasseur de tête qui es-tu ? » et « Le sourcing n’est pas qu’une question de lignes de codes« ).
Mais plus que la simple maîtrise d’un savoir faire ou d’un savoir être à un instant « T », le recruteur doit, son bâton de pèlerin à la main, parcourir un long chemin, parsemé d’embuches, de mauvaises surprises, voir de déceptions pour pouvoir espérer identifier et découvrir LE BON CANDIDAT !
Rarement notre parcours s’étend d’un point A à un point B.
Le plus souvent nous devons franchir plusieurs étapes, flairer puis valider des indices, faire des hypothèses avant de pouvoir fièrement, dans un carrosse doré, accompagner notre candidat découvrir son futur palais !

3. Notre pugnacité fait la différence !

J’entend souvent Marc, co-auteur de ce blog et fondateur dirigeant du cabinet de recrutement Emergences RH me dire :
« C’est bien pour cela que nos clients nous paient ! Cette mission est difficile ? OK ! Mais pour autant, continuons à avancer et maintenons le cap !! Au bout du chemin, un candidat nous attend. Ne passons pas à côté de lui ! »
Tout d’abord occupons largement le terrain, au-delà des frontières, pour dénicher les bons gisements !
Par exemple, même si je recrute un responsable logistique pour la région Est, je vais chasser sur tout le territoire national !
Encore dernièrement j’ai bouclé de manière inattendue (car rapidement), une mission difficile en approchant un breton pour un poste à pourvoir… à Bourg en Bresse !
Le nez au vent, ouvrons grandes nos oreilles et recrutons les bons pisteurs !
Un chasseur de trésor sait identifier les bonnes pistes, et les bons relais d’information. Il ne s’économise pas quand il s’agit de glaner çà et là des informations.
Par exemple, en discutant avec un responsable formation d’une filière professionnelle spécifique, j’apprends que tel site va dans les deux ans diminuer largement son activité et donc, être amené à opérer un plan social ; et justement il connait le responsable transport en titre !
Bien souvent je pars d’une carte avec des grands axes de recherche et petit à petit, au fil de mes contacts, j’enrichis cette carte et concentre mes investigations au bon endroit et auprès des bons interlocuteurs…

4. Chasseur de Trésor mais aussi Alchimiste !

Oui ! je l’affirme haut et fort un bon recruteur est patient et sait doser les bons ingrédients, trouver la bonne formule, saisir le temps « juste »… Que ce soit en terme de paroles, d’écoute et de temps de réflexion.
Notre mission est d’accompagner un professionnel en poste à se métamorphoser en candidat fougueux et combatif .
Loin de « forcer la main », nous devons trouver le bon « tempo » pour apprendre à le connaitre, à le comprendre, parfois même à le pousser dans ses retranchements … pour mieux ensuite le conseiller et l’orienter à trouver sa voie !

5. Et la technologie dans tout cela ?

OK notre métier est de plus en plus tributaire des nouvelles technologies, les requêtes booléennes sont nos nouvelles armes. Il y a même des challenges sourcing « papier crayon » (ni téléphone, ni simulation d’entretien d’approche directe) où un jury émérite adoube le meilleur « sourceur » !!

6. Et le candidat ? Où encore les « Huggy les bons tuyaux »…

Comment les approcher ? Comment susciter les bonnes infos ? Comment en quelques minutes les engager à nos côtés ? Comment en faire des alliés ? Comment les séduire et en faire des partenaires ?
Obtenir l’indice pour passer à la prochaine étape, le sésame qui se glisse subrepticement dans le creux de notre oreille sous couvert de discrétion… n’est pas une mince affaire…

… Chut… je dois m’arrêter là… assez de confidences pour aujourd’hui… vous ne croyiez tout de même pas que j’allais vous livrer tous mes secrets !


Caroline Guichet.


Guichets-rh.com

Mis en ligne le 9 février 2015.