Négociez votre salaire plus sereinement

 

 

“ Quelles sont vos prétentions salariales ?” Cette question posée par le recruteur, le plus souvent, vers la fin de l’entretien, désarçonne beaucoup de candidats. Il faudrait donc bien préparer la réponse préalablement pour pouvoir maîtriser son entretien du début jusqu’à la fin et réussir la négociation du salaire.

  • Une négociation, ça se prépare 

C’est le premier secret de la réussite de toute négociation. Vos prétentions salariales doivent se baser, non pas seulement sur le salaire que vous touchez actuellement, mais aussi sur votre valeur-marché. Pour savoir combien vous devriez gagner, vous pouvez opter pour notre simulateur de salaire : https://www.rekrute.com/salaire-simulateur-maroc.html

Un outil efficace qui se base sur une large base de données de personnes partageant le même secteur d’activité, le même nombre d’années d’expérience et la même fonction que vous.  

  • Laissez le dialogue ouvert, posez une question

Quand vous entamez une négociation, le but est d’obtenir le maximum que l’employeur peut vous donner. Si vous semblez déterminé à obtenir un chiffre fixe, la négociation sera condamnée à l’échec. Pour éviter la coupure du dialogue nous vous conseillons de répondre par une autre question : “ Un salaire de 10000 Dh me semble judicieux, qu’en pensez-vous ?”.

  • Restez flexible, donnez une fourchette

Vous pouvez également donner une fourchette, mais il faudrait que le salaire bas soit celui que vous voulez. Par ailleurs, pour ne pas perdre en crédibilité, il faudrait que vous soyez capable de justifier pourquoi vous demandez plus. Parfois, mieux se vendre implique être cher et baisser vos tarifs ne vous fera que perdre le poste. 

Cependant, ce n’est pas du tout applicable quand vous êtes un jeune diplômé, ou quand le recruteur n’a pas le budget nécessaire pour vous proposer un salaire correspondant à votre expérience. Dans ce cas, et si vous êtes extrêmement intéressé par l’opportunité, négocier à la baisse sera sage de votre part, à condition de négocier une réévaluation ultérieurement. 

  • Concluez l’affaire 

 Une fois entré dans le vif du sujet, deux scénarios se présentent : 

1- L’offre du recruteur répond à vos attentes

Si la rémunération proposée par le recruteur vous convient, vous pouvez l’accepter immédiatement, comme vous pouvez essayer de négocier davantage en demandant un temps de réflexion. Sachez qu’en n’acceptant pas facilement le premier chiffre qui vous est offert lors d’une négociation, même s’il est aligné avec vos prétentions salariales, cela ne laissera pas pour autant s’envoler l’opportunité souhaitée. Ce chiffre peut être parfois qu’un point de départ. 

2- L’offre du recruteur diverge de vos attentes

Si le montant proposé ne vous convient pas et que le recruteur ne tend pas à vouloir vous proposer une offre plus intéressante, nous vous conseillons de ne pas vous acharner. Vous pouvez rediriger la discussion vers d’autres sujets, comme la charge de travail, la culture de l’entreprise, vos qualités et vos soft skills, pour générer encore plus le besoin et l’intérêt chez votre interlocuteur, en multipliant ainsi vos chances d’être retenu. Selon le feedback de ce dernier, vous pouvez décider s’il est possible de revenir sur la question du salaire.