Un bon manager … ?

La première question qui nous vienne à l’esprit est simple, mais essentielle : Qu’est-ce qu’un bon manager, selon les salariés, en 2016 ? Nombre d’enquêtes ont été menées, à ce sujet, mais l’on continue de s’interroger, de chercher, et c’est heureux …


1. Un bon manager est un lion.
Le lion, animal réel et symbolique, roi des animaux, dominant, principe masculin, lié aux notions de force, de puissance, de commandement et de sagesse. Le lion, cet animal essentiellement solitaire, qui ne connaît le groupe que par intermittences, qui ne marche pas avec le troupeau, ni même la meute. Le lion, cet animal que l’on suit, mû par l’attraction d’un charisme qui nous dépasse. Le lion, dans le même temps, si proche, si semblable …

Un bon manager est donc un lion, capable de commander, de proposer les directives et les directions mais aussi de comprendre ses équipes, d’aller vers elles, de communiquer, de dialoguer, de porter, en motivant ou en remotivant, en résumant, en congratulant, en expliquant, en précisant, en trouvant les arguments, capable de guider et de demeurer conscient des difficultés et attentif aux divers stress rencontrés.

Un bon manager est discret, voire apparemment absent, et pourtant, pourtant, tellement présent …


2. Un bon manager encadre et recadre.
Il ne s’agit pas, ici, d’obliger, ni de contraindre, de réprimander ou de critiquer, encore moins de castrer et décourager …
Un bon manager aide ses collaborateurs à bien comprendre les règles afin de mieux les respecter, voire de les transcender pour les utiliser, se les approprier pour en faire des atouts. Il facilite l’accès aux règles de vie au sein de l’entreprise ainsi qu’aux procédures de travail. Il éclaire le chemin de ses informations et par sa technicité. Ses compétences ne sont un mystère pour personne et le respect qu’il provoque vient aussi de ce qu’il ne les met en avant que pour dialoguer et avancer, non pour pavaner ou imposer avec brutalité.


3. Un bon manager connaît l’autocritique.

Oui, un vrai manager est capable de se regarder avec honnêteté et justice, apte à s’autocritiquer quant à ses attitudes vis-à-vis de ses collaborateurs ainsi que sur les actions qu’il mène dans son service et la façon qu’il a de les gérer.
Un manager est en mesure de connaître et de reconnaître ses erreurs pour mieux les corriger.


4. Un bon manager délègue.
Un manager est celui-là qui contrôle de ce qui est fait par ses équipes tout en étant réellement capable de déléguer et d’accorder une confiance totale à un salarié dans lequel il croit, dans ses équipes, avec lesquelles il fonctionne en permanence. Il doit savoir accorder une totale autonomie dans la réalisation des tâches de ses collaborateurs, ce qui ne doit nullement l’empêcher de vérifier qu’elles ont bien été menées. Ce contrôle va être alors perçu comme un gage de qualité et donc de crédibilité, non comme une menace ou un harcèlement.
Souvenons-nous qu’un projet bien mené et de qualité apporte une indiscutable plus value à tout le service.


L'Equipe de ReKrute.com